Nos Histoires

La Taille de la Vigne au Château de Pommard

Chaque hiver, notre équipe s’active dans le Clos Marey-Monge pour tailler chacun des pieds de vigne de notre vignoble de 20 hectares.

Pourquoi tailler la vigne en hiver ? 

L’hiver est la saison idéale pour tailler la vigne. Cette dernière est en plein repos végétatif, les feuilles sont tombées et la sève est totalement redescendue dans le cep. Le bois se coupe facilement et la sève ne coule plus.

La vigne est une liane. Son but est de s’allonger le plus possible pour aller chercher la lumière au sommet des arbres. En viticulture, il est nécessaire de limiter cet allongement afin de réguler la quantité et la taille des raisins. C’est la première étape du millésime suivant et elle joue un rôle crucial dans la future récolte.

Au Château de Pommard, nous adaptons nos méthodes et dates de taille.

Quand taillons-nous ?

L’équipe commence à tailler la vigne début décembre dans l’ensemble du Clos Marey-Monge ainsi que dans nos vignes de Bourgogne Chardonnay et Bourgogne Pinot Noir. Fin janvier, la première étape de la taille est terminée.

En mars, nous poursuivons avec la taille tardive dans les parties les plus exposées au gel. Cela nous permet de retarder au maximum le débourrement et limiter les dégâts des redoutables gelées printanières.

Avec quelles méthodes ?

Nous avons recours à différents types de taille que nous adaptons à chaque pied, toujours réalisés dans le respect du flux de sève des ceps pour assurer leur pérénnité.

Jean-Rémi, notre Chef de Culture, nous explique : “Nous formons les jeunes pieds en Guyot Simple, qui est la taille la mieux adaptée à nos cépages et densités de plantation lorsqu’elle est correctement réalisée, dans le respect de la vigueur et des flux de sêve. Cela consiste à laisser un sarment à deux yeux et un deuxième à six yeux, qui deviendront respectivement le courson et la baguette”.

Il poursuit : “Sur les pieds plus anciens qui possèdent deux trajets de sêve bien disctincts, nous utilisons la méthode Guyot-Poussard, qui est une variante du Guyot Simple. La différence est que nous positionons deux coursons, avec un sur chaque flux”.

“Enfin, sur les vieux pieds qui sont assez hauts, il est courant que nous les taillions en Cordons de Royat, c’est à dire à quatre coursons”

Tailler dans le respect de l’environnement

En parcourant la Route des Grands Crus, vous pouvez apercevoir tout au long de l’hiver des nuages de fumée dûs au brûlage des sarments. Bien que tolérée, cette pratique est néfaste pour l’air et la santé, c’est pourquoi nous l’avons proscrit de nos méthodes depuis plusieurs années.

Au Château de Pommard, nous avons fait le choix de revaloriser au maximum nos bois de taille. Ainsi, les sarments coupés sont d’abord disposés en fagots dans les rangs et sortis de la vigne par notre équipe. Une partie sera broyée et compostée avec du fumier bovin que nous épanderons à l’automne. La seconde partie sera collectée par notre partenaire, Vitis Valorem, et valorisée en agrafes biodégradables utilisées lors du palissage.

Un travail crucial

La taille de la vigne est une étape d’une grande importance qui requiert du savoir-faire et de la rigueur. Notre équipe passionnée mène ce travail avec attention, afin d’influencer la qualité et la quantité de notre future récolte, ainsi que la pérennité des plantes. Son bon déroulement nous permet donc, millésimes après millésimes, de produire un Pinot Noir remarquable qui reflète pleinement son terroir.